Comment fonctionne une sofica ?

On désigne par le terme SOFICA les sociétés de financement de l’industrie cinématographique et audiovisuelle. Elles existent depuis maintenant 31 ans. Ces sociétés anonymes ont été créées pour la première fois le 11 juillet 1985. Actuellement, les SOFICA constituent un bon moyen de défiscaliser en France. Découvrez-en plus !

Investir dans les parts de SOFICA

Les particuliers contribuables en France peuvent investir dans les parts de SOFICA et contribuer à la promotion de l’univers cinématographique et audiovisuel français. En contrepartie de cet investissement, l’État leur octroie une réduction fiscale conséquente, jusqu’à 48% de leur capital investi.

En plus d’aider les acteurs du secteur à promouvoir le 7ème art, les contribuables peuvent aussi bénéficier d’une réduction d’impôts sur leur revenu global. Ce qui veut dire qu’en achetant des actions d’une SOFICA, et ainsi devenir un actionnaire de la société anonyme, ils peuvent profiter d’un taux de réduction fiscale avantageux.

Néanmoins, les investissements en SOFICA sont soumis à des conditions strictes. De plus, ils ne sont pas sans risques. En effet, le contribuable investisseur devenu actionnaire dans une SOFICA s’engage à bloquer son fond d’investissement pendant une durée minimale de 5 ans. A la fin de ce contrat règlementaire, il n’y a aucune garantie que la totalité de son capital soit remboursé. En général, seuls 60% à 70% lui reviennent. Et cela, à condition que la SOFICA dans laquelle il a investie propose cette méthode de remboursement.

C’est d’ailleurs l’une des raisons qui justifient le respect des conditions d’éligibilité à un investissement en SOFICA. Celles-ci proposent déjà des barrières permettant de sécuriser au mieux l’investissement.

SOFICA : investissement à risque mais avantageux

investissement à risque mais avantageuxCertes, l’investissement en SOFICA est risqué, mais c’est l’un des dispositifs de défiscalisation les plus avantageux de France. Dans l’immobilier, il y a la loi Pinel, la loi Censi-Bouvard et la loi Monuments Historiques. Toutefois, leur durée d’engagement est assez longue. Ce qui peut ne pas convenir à tout le monde.

Avec un investissement en SOFICA, la durée d’engagement est de 5 ans renouvelable une fois. Les risques peuvent être évités en respectant toutes les conditions établies par le dispositif, notamment dans le choix de la SOFICA dans laquelle investir. En effet, il est obligatoire de choisir une SOFICA qui enregistre un certain seuil de chiffres d’affaires. C’est une sorte de garantie, bien minime mais garantie quand même, pour les investisseurs.

Quoi qu’il en soit, pour démêler les avantages des inconvénients d’un investissement en SOFICA, il est toujours recommandé de se faire assister par un fiscaliste professionnel. A vrai dire, dès qu’il s’agit de défiscalisation, en SOFICA, en immobilier ou en investissement industriel en Outremer, il est impératif d’être conseillé par un expert. C’est la seule manière de pouvoir fructifier son argent et de profiter des réductions fiscales proposées par l’État.

En effet, outre les nombreuses conditions à respecter, il y a aussi les risques à évaluer, les études de marché à faire, etc. Même si l’investissement n’est que de 5000 euros, c’est toujours de l’argent à rentabiliser.