Comment clôturer un perp ?

Le contrat de retraite PERP ou plan d’épargne retraite populaire est très prisé actuellement, si vous payez 3000 euros 8000 euros, 9000 euros, 10000 euros, 15000 euros d’impôts  . Toutefois, beaucoup ne comprennent pas encore son mode de fonctionnement. Généralement, c’est au moment de clôturer un PERP que les doutes subsistent. Afin de vous éclairer, découvrez toutes les informations que vous devez savoir à ce sujet.

Le principe de fonctionnement du PERP

Le PERP est un contrat de retraite qui permet au souscripteur de bénéficier d’un supplément de retraite par capitalisation. Celui-ci verse alors des sommes régulièrement sur son compte PERP jusqu’à sa retraite.

Ce contrat PERP peut alors être clôturé si le souscripteur atteint l’âge légal de départ en retraite, s’il se situe dans l’un des 6 cas de force majeure permettant la liquidation du PERP, et s’il renonce à son contrat dans les 30 jours à compter de sa signature.

Clôturer son PERP à la retraite

Pour clôturer son PERP à la retraite, le souscripteur doit envoyer une demande à l’assureur. Il s’agit d’une demande formelle de liquidation de la rente PERP. Il doit également envoyer une photocopie de sa carte d’identité, un relevé d’identité bancaire ainsi que tous autres documents que son assureur demandera.

Clôturer son PERP par un achat anticipé

Il existe 6 cas de déblocage anticipé de PERP que les souscripteurs peuvent utiliser pour liquider avant la date d’échéance leur contrat de retraite. Il y a notamment le chômage, la liquidation judiciaire de l’activité professionnelle du souscripteur, son invalidité, le décès de son conjoint, le surendettement et le PERP à faibles montants.

Pour clôturer son PERP par un rachat anticipé, le souscripteur doit envoyer une demande de rachat anticipé PERP à son assureur. Celle-ci doit être réalisée par lettre recommandée avec avis de réception. Elle doit également être justifiée en fonction du cas de force majeure qui sera évoqué comme motif de liquidation anticipée du PERP.

Clôturer son PERP par renonciation

Si le souscripteur renonce à son PERP dans les 30 jours de l’ouverture de son compte, il en a tout à fait le droit. En effet, la loi a prévu cette possibilité. Toutefois, comme pour tous les autres cas cités précédemment, le souscripteur doit adresser une lettre de renonciation PERP à son assureur. Évidemment, cette lettre devra être envoyée par recommandé et disposer d’un accusé de réception pour être valide.

Pour clôturer son PERP, il est important de connaître toutes ces informations. Cela permet de mieux analyser la situation et de savoir les alternatives accessibles au cas par cas. En règle générale, le PERP est un contrat de retraite avantageux. En plus d’offrir une rente viagère conséquente en fonction des sommes investies durant la phase d’épargne, il permet aussi de défiscaliser.

Ainsi, des avantages fiscaux importants peuvent être donnés au souscripteur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le PERP est aujourd’hui si populaire auprès des contribuables Français.

Pour plus d’avantages fiscaux, il est possible de combiner le PERP avec d’autres dispositifs de défiscalisation. Pour cela, il est préférable de demander conseil à un expert fiscaliste. Cela évite de jeter son argent par la fenêtre.